Chiens d'Alsace

Le forum des cynophiles d'Alsace et du monde francophone

Si vous souhaitez que je fasse votre publicité, n'hésitez pas à me joindre : cliquez ici pour m'envoyer un mail

English Springer Spaniel ou Springer anglais

Partagez
avatar
Romain
Administrateur
Administrateur

English Springer Spaniel ou Springer anglais

Message par Romain le Jeu 27 Juin - 14:46:36


Historique de la race

Le physicien John Caius décrit cet épagneul dans son livre Treatise of Englishe Dogs publié en 1576. Ce livre est le premier à décrire les diverses races britanniques et leur rôle. En 1801, Sydenham Edwards explique dans son Cynographia Britannica que l'on observe deux types d'épagneuls, le « springer » et le cocker.

Plusieurs races d'épagneuls apparaissent au cours du xixe siècle, et portent souvent le nom de la région d'où elles viennent, où selon leur propriétaire, souvent des nobles. On trouve alors deux grands types de chien « springers », l'épagneul de Norfolk et l'épagneul de Shropshire, qui sont regroupés dans les années 1850 sous le nom d'épagneul de Norfolk.

En janvier 1899, le Spaniel Club of England et la Sporting Spaniel Society mettent pour la première fois leurs standards en commun. Deux ans plus tard, en 1902, les standards physiques du Spaniel Club of England et les aptitudes décrites par le Sporting Spaniel Society conduisent à la reconnaissance officielle de l'english springer spaniel par English Kennel Club, puis par l'American Kennel Club en 1910.


Longévité : 12 à 14 ans
Origine : Grande-Bretagne
Chasse : 3/3
Compagnie : 2/3
Toilettage : 0/3
Travail : 0
Inscriptions au LOF en 2007 : 1656 (29ème)

Aspect général

Chien harmonieux, compact, fort, gai et actif. Il est le plus haut sur pattes et le plus enlevé de tous les spaniels britanniques de chasse en plaine et au bois.

Amical et facile à vivre, de nature docile. Les sujets craintifs ou agressifs sont à rejeter.

Tête

Région cranienne :

Crâne : Le crâne est de longueur moyenne, assez large, légèrement arrondi, montant à partir du chanfrein, en marquant le stop divisé par un sillon longitudinal entre les yeux. Ce sillon s’efface graduellement en remontant le front dans la direction de l’occiput qui ne doit pas être proéminent.

Région faciale :

Truffe : Les narines sont bien développées.

Museau : La longueur du chanfrein est en proportion avec celle du crâne ; le chanfrein est large et haut, bien ciselé sous les yeux.

Babines : Assez carrées et descendues.

Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé parfait, régulier et complet en ciseaux, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les incisives inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l’aplomb des mâchoires.

Joues : Plates.

Yeux : De dimension moyenne, en amande, ni saillants ni enfoncés, mais bien logés dans les orbites. Les conjonctives ne sont pas visibles.

L’expression est vive et douce. La couleur est noisette foncée. L’œil clair est un défaut.

Oreilles : En forme de lobe, placées plutôt contre le tête, de bonne longueur et de bonne largeur, attachées au niveau des yeux. Elles portent de jolies franges.

Cou : Le cou est fort et musclé, de bonne longueur, sans fanon, légèrement galbé et s’amenuisant vers la tête.

Corps

Fort, ni trop long ni trop court.

Rein : Musclé, fort, légèrement harpé et bien attaché.

Poitrine : Bien descendue et bien développée. Les côtes sont bien cintrées.

Queue : La queue est attachée bas et jamais portée plus haut que le niveau du dos ; elle est bien frangée et animée d’un mouvement vif. Il est d’usage d’écourter la queue.

Membres

Membres antérieurs : Les membres antérieurs sont droits et offrent une bonne ossature.

Epaules : Bien inclinées en arrière.

Coudes : Bien au corps.

Métacarpes : Forts et flexibles.

Membres postérieurs : Les membres postérieurs sont bien descendus.

Cuisses : Larges, musclées, bien développées.

Grasset et jarret : Modérément coudés. Les jarrets épais sont un défaut.

Pieds : Les pieds sont serrés, compacts, bien arrondis avec des coussinets forts et bien remplis.

Allures

L’allure du Springer lui est bien particulière. Ses antérieurs se portent en avant, directement à partir de l’épaule, en lançant les pieds bien en avant dans une allure facile et franche. Il doit bien engager ses postérieurs sous la masse, dans la ligne des antérieurs. Aux allures lentes, il peut aller l’amble, ce qui est typique de la race.

Robe

Poil : Le poil est serré, droit et résistant aux intempéries, jamais grossier. Présence de franges modérées aux oreilles, membres antérieurs, corps et membres postérieurs.

Couleur : Foie et blanc, noir et blanc ou l’une de ces deux robes avec des marques feu.

Taille

La hauteur au garrot est approximativement de 20 pouces, soit 51 cm.

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

Note importante: Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.


Livres à lire sur la Race

- English Springer Spaniels de Frank Warner Hill
- English Springer Spaniel in North Americ de Beatrice P Smith
- English Springer Spaniel de Jacob Aristotle
- English Springer Spaniels de Tanya Ditto
- English Springer Spaniel [Anglais]

Vous trouverez votre bonheur en cliquant ici

Sites Internet sur la race

- Club Français de la race :
http://www.spaniels.fr

- English Springer Rescue America :
http://www.springerrescue.org

- Springer Spaniel Forum (Anglais)
http://www.englishspringer.org.uk

Cette fiche a été préparée grâce aux sites suivants (cliquez sur le nom pour accéder au site) :

- Photo : Wikimédia.org
- Historique : Wikipedia.org
- Fiche :  chien.ouest-atlantis.com
- Bibliothèque : Amazon.fr


_________________

    La date/heure actuelle est Lun 29 Mai - 4:02:20