Chiens d'Alsace

Le forum des cynophiles d'Alsace et du monde francophone
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Connexion
Pseudonyme:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Anniversaire(s) du jour
Derniers sujets
» Cinq conseils pour une Halloween sécuritaire avec votre chien.
Lun 24 Oct - 10:53:50 par Romain

» Massage pour chiens et chats de Chantale Robinson
Sam 24 Sep - 14:18:33 par Romain

» Dans la peau d'un chien de Alexandra Horowitz
Sam 24 Sep - 14:17:20 par Romain

» Ce poison nommé croquette de Jérémy Anso (Format E-book)
Mar 20 Sep - 12:07:29 par Romain

» La Canine novellienne
Jeu 14 Juil - 18:42:14 par Romain

» Entrevue avec Michel Lacasse sur le pitbull
Ven 10 Juin - 9:26:27 par Romain

» Avoir un chien qui creuse moins et habituer son chien à la piscine !
Mer 8 Juin - 12:18:15 par Romain

» Les chiens n'aimeraient pas les câlins ET franchir la frontière américaine avec son chien !
Sam 4 Juin - 8:09:15 par Invité

» Léonberg
Dim 15 Mai - 8:19:26 par Romain

» le 1er forum suisse sur le Léonberg
Dim 15 Mai - 8:12:47 par Romain

» SOS Léonberg
Dim 15 Mai - 8:11:09 par Romain

» Monleonberg, le forum francophone du leonberg
Dim 15 Mai - 8:09:05 par Romain

» Club Français du Leonberg
Dim 15 Mai - 8:06:27 par Romain

» Le Léonberg de Blin Georges
Dim 15 Mai - 8:01:48 par Romain

» OUT DOG Parc Adventure, Vosges (88)
Sam 14 Mai - 11:23:34 par Romain

» Saint-Bernard à poil long ou à poil court
Mer 11 Mai - 10:13:01 par Romain

» Notre Saint Bernard et Nous
Mer 11 Mai - 10:03:59 par Romain

» Club Français du Saint-Bernard
Mer 11 Mai - 10:01:22 par Romain

» Saint Bernard et Mâtin Espagnol en Liberté
Mer 11 Mai - 9:26:27 par Romain

» Is'Animal Studio
Mar 10 Mai - 18:51:03 par Romain

Compteur de visites
Compteurs installés le 4 janvier 2013
Visiteurs uniques :
Pages vues :
Xiti
Partagez|

Léonberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Romain
Administrateur
Administrateur
MessageSujet: Léonberg Dim 15 Mai - 8:19:26


Historique de la race :
Wikipédia.org a écrit:
Heinrich Essig (1808-1889) était un des conseillers municipaux à Leonberg, la bourgade où il s'était fixé, à une quinzaine de kilomètres de Stuttgart, dans ce qui était alors le royaume de Wurtemberg. Il se présentait en tant que baron de Leonberg quand il se trouvait à l'étranger. Alors qu'à la base il désirait un chien entièrement blanc, il aurait créé la race Léonberg à partir du Landseer et du Saint-Bernard, croisement qu'il aurait ensuite enrichi de Montagne des Pyrénées.

Une autre hypothèse, tout à fait vraisemblable et plus généralement admise est que le Léonberg soit issu de l'ancien Chien des Alpes, une race mentionnée par plusieurs auteurs, tels que Delabarre-Blaine (1803), Gayot (1867), Pertus (1893) et qui était répandue des Alpes rhétiques (les Grisons) à l'Autriche. Cette race aurait peu à peu été délaissée dans ces régions du fait de la disparition des grands prédateurs, ours, loups, lynx. Mais, pendant de nombreux siècles, son principal centre de diffusion pour l'Allemagne aurait été la ville de Leonberg, dont le marché aux chiens est connu depuis le xiiie siècle.

Bien qu'Heinrich Essig puisse ne pas être le véritable créateur du Léonberg, il vendait des grands chiens d'origines diverses, dont un bon nombre, sans doute, étaient produits par lui mais ne faisaient l'objet d'aucune véritable sélection dirigée. Il créa plus un label ou une marque Léonberg, qu'une race Léonberg. Essig était d'ailleurs à la tête d'un important élevage, lequel aurait produit annuellement entre deux et trois cents chiens, et cela pendant quarante ans. Essig fut avant tout un commerçant très avisé, doté d'un sens aigu des relations publiques, expert en coups publicitaires. Il fit connaître le Léonberg dans le monde entier, offrant notamment un spécimen à toutes les célébrités du moment (tel l'empereur Napoléon III).

Plusieurs éléments confirment la localisation autrichienne d'un Chien des Alpes, ancêtre du Léonberg : le professeur von Schulmuth, de Vienne, a pu retrouver, dans les archives des princes de Metternich, la mention de chenils pour chiens de montagne semblables au Léonberg dès 1625; quant au docteur Luquet, il signale dans une importante étude consacrée à la race que Marie-Antoinette (d'origine autrichienne) en aurait possédé un spécimen, de fort grande taille.

De la période Essig, on retient deux dates : en 1846, un spécimen Léonberg est présenté pour la première fois ; en 1863, dans une classe créée à l'intention de la race, plusieurs sujets obtiennent des prix à l'exposition de Hambourg.

Le premier standard de la race est défini par Albert Kull en 1895.

La race disparaît presque pendant la Grande Guerre, mais elle trouvera en Stadelmann et Josenhans les artisans de son renouveau, à partir de 1922. Une nouvelle association le Groupement d'éleveurs de chiens Léonberg sélectionne alors cinq sujets bien typés et parvient, en quatre ans, à contrôler un cheptel de trois cent cinquante sujets. À cette époque, Stadelmann ouvre le premier Livre des origines.

Le Léonberg n'en a pas fini pour autant avec les difficultés : à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, ses amateurs peuvent constater à quel point sa population a été décimée. La Fédération cynologique internationale (FCI) reconnaît la race en 1949, mais il faut attendre 1958 pour que ses effectifs redeviennent aussi importants que pendant l'entre-deux-guerres.

Le Léonberg est présent en France depuis 1896. Pendant plusieurs années, des chiens d'un élevage de la région parisienne furent présentés à l'exposition de Paris et y remportèrent tous les premiers prix. Le docteur Pierre Mégnin, qui étudia de près ces sujets et traduisit le standard rédigé en 1895 par Kull, fit connaître la race dans l'Hexagone.

Longévité : 11 à 12 ans
Origine : Allemagne
Chasse : 0/3
Compagnie : 2/3
Toilettage : 0/3
Travail : +++ garde et sauvetage
Inscriptions au LOF en 2007 : 1198 (41ème)

Aspect général

Conformément à sa destinée utilitaire d’origine, le Chien de Leonberg est un grand chien puissant et bien musclé, mais qui reste élégant. Il se distingue par l’équilibre de ses proportions et par la maîtrise de son tempérament plein de vivacité. Les mâles sont tout spécialement imposants et forts.

Proportions importantes :

La hauteur au garrot se rapporte à la longueur du tronc comme 9 à 10. La hauteur de la poitrine correspond environ à 50% de la hauteur au garrot.

Comportement / caractère

En tant que chien de famille, dans les conditions actuelles de vie et d’habitat, le Chien de Leonberg est un compagnon agréable qu’on peut emmener partout sans difficultés et qui se distingue par son amour prononcé pour les enfants. Il n’est ni craintif ni agressif. En tant que chien d’accompagnement, il est un compagnon agréable, docile et impavide dans toutes les situations de la vie pratique.
• son assurance et son sang-froid sans faille,
• son tempérament moyen ( aussi en ce qui concerne l’instinct de jeu),
• sa disposition à l’obéissance,
• sa capacité d’apprendre et sa mémoire,
• et par son indifférence au bruit.

Tête

Dans l’ensemble elle est plus haute que large et plutôt allongée que ramassée. Le rapport entre la longueur du chanfrein et celle du crâne est de 1 :1. La peau est partout bien appliquée ; pas de rides sur le front.

Région crânienne :

Crâne : Vu de face et de profil le crâne est modérément bombé, puissant pour bien correspondre au tronc et aux membres, mais pas lourd. Sa partie postérieure n’est pas sensiblement plus large qu’au niveau des yeux.

Stop : Nettement visible, mais modérément marqué.

Région faciale :

Truffe : Toujours noire.

Museau : Plutôt long, jamais s’amenuisant en pointe ; chanfrein de largeur uniforme, jamais concave, plutôt légèrement voussé (nez busqué).

Lèvres : Bien appliquées, noires ; commissure non éversée.

Mâchoires/dents : Mâchoires fortes avec un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’est à dire que la face postérieure des incisives supérieures est en contact étroit avec la face antérieure des incisives inférieures, les dents étant implantées d’équerre par rapport aux mâchoires ; 42 dents saines conformément à la formule dentaire (on tolère l’absence des M3). Un articulé en pince est admis ; pas de rétrécissement de la mandibule au niveau des canines.

Joues : Elles ne sont que peu développées.

Yeux : De brun clair à brun aussi foncé que possible, de grandeur moyenne, ovales, ni enfoncés ni saillants, ni trop rapprochés ni trop écartés. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire. Pas de conjonctive visible. Le blanc de l’œil (partie visible de la sclérotique) n’est pas rougi.

Oreilles : Attachées haut et pas trop loin en arrière, tombantes, de grandeur moyenne, charnues et bien accolées à la joue.

Cou : Légèrement galbé, il se fond sans heurt dans le garrot ; il est plutôt un peu long que court ; peau sans laxité exagérée ou fanon.

Corps

Garrot : Marqué, surtout chez les mâles.

Dos : Solide, droit, large.

Rein : Large, puissant, bien musclé.

Croupe : Large, relativement longue, doucement arrondie, se fondant progressivement dans l’attache de la queue, en aucun cas sur-bâtie.

Poitrine : large, bien descendue, atteignant au minimum le niveau des coudes, pas trop en forme de tonneau, plutôt ovale.

Ligne du dessous : Seulement légèrement relevée.

Queue : Très richement fournie ; elle tombe droit en station et n’est que très légèrement recourbée quand le chien est en mouvement ; si possible pas portée plus haut que le niveau du dos.

Membres

Très forts, spécialement chez les mâles.

Membres antérieurs :

En général : Droits, parallèles et pas trop rapprochés.

Épaules/ bras : Longs, obliques, ne formant pas un angle trop obtus, bien musclés.

Coudes : Bien au corps.

Métacarpes : Forts, solides, vus de face droits, vus de profil presque verticaux.

Pieds antérieurs : Ni tournés en dedans ni en dehors, arrondis, aux doigts bien serrés et cambrés ; coussinets noirs.

Membres postérieurs :

En général : Vus de derrière pas trop serrés, parallèles. Jarrets et pieds tournés ni en dedans ni en dehors ; il faut procéder à l’ablation des ergots.

Bassin : Oblique.

Cuisse : Assez longue, en position oblique, fortement musclée. La cuisse et la jambe forment un angle bien défini.

Jarret : Solide, angulation marquée entre la jambe et le métatarse.

Pieds postérieurs : Dirigés droits devant, longs sans exagération ; doigts cambrés ; coussinets noirs.

Allures

Enjambées étendues, mouvement régulier dans toutes les allures ; les antérieurs se portent bien en avant sous la forte poussée des postérieurs ; au pas et au trot, vus de devant et de derrière, les membres se meuvent en ligne droite.

Robe

Poil : D’une texture moyennement douce à rude, d’une bonne longueur, bien couché, sans former de raie ; malgré la présence d’un sous-poil bien développé, les formes du corps restent bien reconnaissables ; le poil est droit, une légère ondulation étant cependant admise ; surtout chez les mâles, le poil forme une belle crinière sur le cou et le poitrail, des franges fournies aux antérieurs et une culotte abondante aux postérieurs.

Couleur : Jaune lion (fauve clair), fauve rouge, fauve foncé (rouge brun), également sable (jaune pâle, couleur crème) et toutes les gradations entre ces couleurs, avec masque noir ; la pointe des poils noire est admise, mais le noir ne doit pas prédominer. L’éclaircissement de la robe à la face inférieure de la queue, à la crinière, aux franges des antérieurs et à la culotte des postérieurs ne doit pas être marquée au point de nuire à l’harmonie de l’ensemble de la couleur de la robe. Une petite tache blanche ou une petite marque blanche en forme de trait étroit sur le poitrail sont tolérées, ainsi que des poils blancs entre les doigts.

Taille

Hauteur au garrot pour les mâles, 72-80 cm, taille moyenne recherchée 76 cm. pour les femelles, 65-75 cm, taille moyenne recherchée 70 cm.

Poids

55 à 65 kg

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de son importance essentielle (comportement, type, harmonie, mouvement).

• Défauts anatomiques importants (jarrets de vache prononcés, dos fortement voussé (de carpe), dos fortement ensellé (concave), pieds antérieurs fortement tournés vers l’extérieur, angulations absolument insuffisantes de l’épaule, du coude, du grasset et du jarret).
• Truffe marron.
• Pigmentation nettement insuffisante des lèvres.
• Absence de dents (à l’exception des M3), prognathisme supérieur ou inférieur, autres défauts de l’articulé.
• Couleur des yeux autre que brun dans ses diverses nuances.
• Entropion, ectropion.
• Queue manifestement enroulée ou portée trop haut et enroulée.
• Coussinets marron.
• Poil frisé ou nettement bouclé.
• Fausses couleurs : brun avec truffe et coussinets bruns, noir et feu, noir, sable argenté (sable très pâle d’une nuance gris-argent), couleur cerf.
• Absence totale de masque noir.
• Excès de blanc (le blanc des doigts remontant jusqu’au carpe ou au tarse, marque blanche au poitrail dépassant la surface d’une main, panachure blanche à d’autres endroits).
• Chiens craintifs ou agressifs.

Note Importante : Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

Livres à lire

- Le Léonberg de Blin Georges
- Le leonberg de Marie-Paule Daniels-Moulin
- Le Léonberg de Maurice Luquet

Trouvez votre bonheurs, dans notre librairie cynophile en cliquant ici

Sites Internet sur la race

- Club Français du Leonberg
http://www.club-leonberg.fr/

- Monleonberg, le forum francophone du leonberg
http://monleonberg.forumactif.com/

- SOS Léonberg
http://sos.leonberg.com.xooit.fr/index.php

- le 1er forum suisse sur le Léonberg
http://leonberg-passion.forums-actifs.com/

Cette fiche a été préparée grâce aux sites suivants (cliquez sur le nom pour accéder au site) :

- Photo : Wikimédia.org
- Historique : Wikipédia.org
- Fiche : chien.ouest-atlantis.com
- Bibliothèque : http://www.amazon.fr/ ; http://www.fnac.com/ ; http://www.chapitre.com/
- Sites Internet : Google.fr

_________________


Cher membre, si tu as perdu tes identifiants (pseudo et/ou mot de passe), clique sur ce lien : http://www.chiensdalsace.org/profile?mode=sendpassword
Revenir en haut Aller en bas

Léonberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Isis le Léonberg !
» Groupe Romand du Léonberg
» CUZCO Croisé Léonberg noir et crème - BUXEROLLES - (n° 09-240F) 25/04/09
» 40 ans Club Suisse du Léonberg : expo Jubilé - 07 juin 2009
» Rocky, croisé Léonberg 12 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chiens d'Alsace :: Documentation cynophile :: Les races de chiens-